L'ADN et l'ARN

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_d%C3%A9soxyribo-nucl%C3%A9ique

L'ADN (ou acide désoxyribonucléique) est le matériel où est stockée l'information génétique et l'ensemble des caractères héréditaires d'une cellule. Sa structure moléculaire consiste en une sorte d'échelle constituée de quatre sortes de barreaux; elle est représentée par une double chaîne de nucléotides de forme hélicoïdale. Les quatre nucléotides, sous-unités de l'ADN, contiennent les bases azotées adénine (A), guanine (G), cytosine (C) et thymine (T). Les bases s'assemblent selon une complémentarité exclusive: A s'apparie uniquement avec T, et G avec C.

Le rôle fondamental de l'ADN est de stocker l'information génétique. L'ADN est le matériel ("hardware") dépositaire des caractères héréditaires, la mémoire du code génétique des êtres vivants. Le matériel génétique de l'ADN peut servir à être reproduit tel quel (lors de la réplication) ou traité en vue d'élaborer de nouvelle molécules nécessaires au métabolisme des cellules (durant les opérations de transcription et de traduction).



Structure moléculaire de l'ADN

http://fr.wikipedia.org/wiki/ARN

L'ARN, qui du point de vue de sa structure moléculaire est similaire à l'ADN, se distingue par son rôle essentiel de messager de l'information génétique. L'ARN est un intermédiaire-convoyeur entre l'ADN (dont il copie "en négatif" une séquence d'information) et les structures cellulaires, chargées de lire la séquence d'information copiée de l'ADN en vue de la production des protéines. Il est en quelque sorte le "logiciel" de la cellule. Il existe différents types d'ARN (ARN messager, ARN de transfert, ARN ribosomal) qui tous ont un rôle particulier dans le processus complexe de synthèse des protéines.



Structure moléculaire de l'ARN

L'ARN messager est utilisé par la cellule pour transmettre l'information à l'extérieur du noyau, puis pour synthétiser des protéines à partir de ces informations

L'ARN (ou acide ribonuléique) est une susbstance chimique existant dans le cytoplasme, et le cas échéant dans le noyau, cellulaires. L'ARN est le messager de l'information génétique codée dans l'ADN, il joue un rôle majeur dans les opérations de transcription et de traduction de l'information codée dans l'ADN.

Il existe différents types de molécules d'ARN qui assurent chacune une fonction particulière dans la messagerie de l'information génétique.

L'ARN messager (ARN m), se forme au contact de l'ADN et son rôle consiste à transcrire une séquence d'ADN puis de transporter l'information génétique recueillie du noyau vers le cytoplasme. L'ARN messager va ensuite se placer sur une unité d'assemblage des protéines, le ribosome, où il sera traduit pour élaborer une séquence d'acides aminés nécessaires à la synthèse des protéines.

L'ARN ribosomal représente 80 % de l'ARN total d'une cellule. Associé à des protéines, il forme le ribosome qui constitue la tête de lecture de l'information génétique transcrite par l'ARN messager. C'est dans le ribosome que sont enchaînées les séquences d'acides aminés qui constituent les molécules de protéine. Une des formes de l'ARN ribosomal est la fameuse séquence 16 S mentionée dans le texte de W. Ford Doolittle.

Les ARN de transfert (ARN t) sont des molécules qui se placent sur les sites du ribosome où va être lu l'ARN messager. Leur rôle fondamental est celui d'adaptateurs car ils permettent de reconnaître les acides aminés dans le cytoplasme pour les amener jusqu'au brin d'ARN messager et les positionner de manière à ce que leurs enchaînement dans la protéine à synthétiser corresponde aux instructions précisées par la séquence des bases du segment d'ADN codant pour cette protéine.

Ces deux formes d'ARN (ARN ribosomal et ARN t) interviennent dans la phase de traduction, où il s'agit de décrypter ou traduire l'information génétique convoyée par l'ARN messager.

Différents types d'ARN

Dans la cellule ou in vitro, il existe plusieurs types ou catégories d'ARN :

Il est à noter que l'ARN polymérase n'est pas un ARN mais une enzyme catalysant la synthèse d'ARN à partir d'ADN et que l'ADN polymérase est l'enzyme qui catalyse la synthèse d'ADN à partir d'ADN.

 

Pour revenir au texte

Pour revenir aux annexes